Que signifient les intérêts intercalaires

Les intérêts intercalaires n'interviennent que dans le cadre de crédits immobiliers. Dans la majorité des cas lors d’un prêt immobilier, l’établissement financier libère dans l’intégralité le montant du crédit au moment de la signature chez le notaire, qui lui-même règle le vendeur. Dès le mois suivant, l’amortissement du crédit débute avec une première mensualité qui intègre l’amortissement d’une partie du capital plus les intérêts.

Il arrive cependant que la totalité de l'emprunt ne soit pas débloquée en une seule fois, cela peut par exemple être dans le cas où l'emprunteur ferait construire sa maison, qu'il acquière une maison en Vente en l'État Futur d'Achèvement (VEFA) ou encore lors de la réalisation de travaux importants consécutifs à l'achat du bien. Dans ses cas là, le prêt sera versé en plusieurs fois, et c'est là qu'interviennent les intérêts intercalaires.

Définition des intérêts intercalaires.

Les intérêts intercalaires correspondent aux frais liés à plusieurs déblocages de fonds pour un même crédit. Ils représentent le coût de l'argent que vous prête la banque sans que vous ne remboursiez une partie du capital. L'emprunteur commence le remboursement du capital seulement lorsque tout le montant du prêt a été totalement versé en attendant le déblocage total seuls les intérêts sont dus.

Le calcul des intérêts intercalaires est fait d'une manière très simple, en s'additionnant au coût total du prêt. Ils sont calculés en appliquant le taux du crédit sur les parts de prêt dégagées au fur et à mesure de l'avancement du projet.

Les avantages des intérêts intercalaires

Le principal avantage des intérêts intercalaires est la possibilité de ne payer plus de charges chaque mois.  En effet par exemple dans le cadre d’un achat en VEFA, l’emprunteur n’aura donc pas à payer son loyer actuel plus une mensualité de l’emprunt, ce qui pourra rapidement peser très lourd dans le budget.

Il est important de ne pas oublier que même si la totalité de l'emprunt n'est pas débloquée, l'emprunteur devra tous de même régler l'assurance de prêt, payable chaque mois et généralement sur la totalité du montant du crédit mais pas que sur les sommes débloquées.